a salle des actes de la mairie de Douala II a servi de cadre ce dimanche 17 Juin 2018 pour l’organisation d’une importante rencontre entre le délégué du Gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala et les chefs traditionnels musulmans, ministres de cultes, élites musulmanes, opérateurs économiques et présidents d’Associations du Wouri.

Assisse qui a pris son point de démarrage par une prière d’ouverture, ici prononcée par Cheikh Modibo Aminou Mohamadou, imam central par intérim, avant de voir en lieu et place de Me FAMPOU Dénise, El HADJ Mouhamadou Yakoubou, 2eme adjoint au maire de Douala 2 pour son mot de Bienvenue suivie du mot de circonstance de Sa majesté ABDEL NACIR CATCHE, au nom des chefs traditionnels.

Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour à savoir :

-Le risque de perdre l’aéroport international de Douala, pour cause de fortes habitations anarchiques dans les zones environnantes.

-Le désordre urbain, prières sur les voies publiques, c’est quoi le souci et quelles solutions ?

-La gestion des cimetières de Douala, cas du nouveau cimetière musulman (Gombe) et appui de la communauté urbaine de Douala pour sécuriser le site (aménagements).

-La présentation et la sensibilisation du projet sur la création de la société métropolitaine d’investissement de Douala en abrégée SMID, Point essentiel de la rencontre.

Douala étant la première ville du Cameroun au plan démographique avec 3 millions d’habitants et une croissance urbaine continue de l’ordre de 5% par an, s’identifie aujourd’hui comme le poumon économique national concentrant 65% des activités du secteur formel et donc la communauté musulmane joue un rôle important à l’essor de cette économie. Ce projet SMID qui vise à mobiliser la somme de 10 Milliards sur le marché financier camerounais, auprès des entreprises publiques et parapubliques ainsi que les personnes morales et physiques, dans le cadre de collectés les fonds pour des opérations de financement partiel des projets pilotes à hauteur de 8,3 Milliards FCFA, de la réglementation des frais et commissions liées à la structuration de la présente opération et création de la société à hauteur de 700 Millions FCFA et de la couverture des charges d’exploitations et d’investissements de la SMID durant les quatre premières années estimées à 1 Milliards.

Une opération donc la valeur nominale par action s’élève à 10 000FCA (minimum 15 actions) et la date limite de la période de souscription s’étend jusqu’au 05 Juillet 2018. Ce projet de développement durable était explicitement développé par Dr Fritz Ntone Ntone, et apprécié par la communauté musulmane, tout en restant sceptique sur certains points d’ombres afin de s’assurer sur de la tracabilité des actions et de son utilisation selon les principes de l’Islam. Afin de participer grandement à ce noble projet, des élites musulmanes ont manifesté leurs volontés à l’instar d’ EL HADJ ABDOULAYE AHMADOU, Opérateur économique a souscrit 100 actions.

Pour le processus de souscription à ce projet et de son suivi au sein de la communauté musulmane, mais aussi et surtout le problème déguerpissements des populations dans la zone de New Town Aéroport, certains membres ont été désignés par les chefs traditionnels ainsi qui suivent :

-EL HADJ Mouhamadou Yakopubou, Maire Adjoint de la commune de Douala II

-Sa Majesté Ramanou Abdoul, Chef de quartier New Town Aéroport II

-Sa Majesté Abdoulaye Fadil, Chef de quartier New Town I

-Hamidou ATCHOK, chargé de protocole islamique

-Cheikh OUMAROU HAMAN, Imam de la mosquée centrale de Bonabéri et

-Un membre sera désigné par le représentant du sultan, roi des Bamouns.

Cette rencontre s’est achevée par une prière de clôture prononcée par Imam Awal de Bonaloka, suivi d’une photo de famille, en guise de souvenir d’une rencontre historique et conviviale.

ISMAEL PARAISO